bons plans pour voyager en Italie


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie la langue italienne.

Les mots à savoir lorsque vous partez en Italie

Voici la liste de quelques mots importants lorsque vous vous rendez e Italie

Cette liste de mots appartient à la vie de tous les jours, j’essaierai pas la suite de vous renseigner sur les mots à savoir lorsque vous serez au restaurant ou dans un bar. Si vous souhaitez savoir autre chose ou meme quelques traductions en Italie faites-moi savoir emoticone

 

Italien Français
Buongiorno Bonjour
Buonasera Bonsoir
Arrivederci Au revoir
Ciao Salut !
Buonanotte Bonne nuit
Si Oui
No Non
Grazie Merci
Scusi Excusez-moi
Per favore S’il vous plaît
Prego Je vous en prie
Sono francese Je suis français(e)
Il bagno Les toilettes

 


L’italie et ses dialectes; histoire des dialectes en Italie

L'italiens et ses dialectes 

L’histoire de l’Italie et, par conséquent, celle de l’italien, est longue est assez troublée. Ceux qui ont effectuer des des voyages en Italie se sont certainement rendu compte du fait que, dans certaines régions, leur connaissance de l’italien ne leur permet presque pas de comprendre les conversations des gens du lieu, ou de mener des conversations avec ceux-ci. Ce fait, les a probablement fait se demander si les Italiens sont vraiment un peuple monolingue.  Le concept d’une Italie unie en un état moderne est relativement nouveau, son évolution portant ses fruits seulement entre 1831 et 1871.

Sous les romains, “Italia” était une région bien circonscrite, au sein de l’Empire, mais après la chute de cet empire elle s’est fragmentée en un nombre de petits états et a é le sujet des colonisations des grands empires avoisinants, comme la France, l’Espagne et l’empire Austro-Hongrois.   Si la langue officielle en “Italia” des romains était, bien sur, le latin, il  existaient là aussi des influences culturelles antérieures qui menaient à des variations dialectales du latin dans chaque région.

  • Au nord, on a trouvé des influences celtiques;

  • Au centre étrusques;

  • Au sud il y avait une influence grecque

   Après la chute de l’Empire Romain, ces variantes du latin parlé se sont cristallisées en divers dialectes et l’influence des colonisations étrangères a mené à la formation de langues locales dans chaque province – tandis que les langues officielles étaient celles des colonisateurs, ou, dans les états italiens indépendants, le latin.   Les premières traces de ce qu’on peut appeler “l’italien moderne” ont é retrouvées au début du 14eme siècle, combinant le dialecte Toscan avec les langues du sud de l’Italie, mais ce corpus s’est perdu, pour être retrouvé au 16eme siécle. A ce moment, on désirait établir une langue nationale, pouvant être utilisée aussi bien dans ses formes écrite et parlée. Ces efforts ont mené à la publication, en 1612, du premier dictionnaire d’italien  Cependant, malgré ces efforts, les dialectes régionaux sont restés largement utilisés par les populations locales jusqu’aux années 1950. Avant cette période, les dialectes ont é largement utilisés, notamment par ceux qui ne pouvaient pas se permettre une éducation formelle, ou bien qui ne sentaient pas le besoin d’ apprendre l’italien ,la langue nationale, car ils ne quittaient pas leur région.    Après la Deuxieme Guerre Mondiale, cependant, la langue nationale a touché de plus en plus de personnes, grâce à l’universalisation de l’éducation et au développement de la tévision. Tandis que de plus en plus de personnes apprenaient à utiliser la langue nationale, un stigmate est apparu au sujet des langues régionales, leur utilisation étant associée à un statut social inférieur.    Les dialectes sont tout de même très présents dans l’Italie d’aujourd’hui. Il faut noter toutefois que tous ces dialectes sont, en fait, des dialectes du latin et non pas de l’italien moderne et, de ce fait, on peut les considérer des « langues véritables ».    Ces variations linguistiques régionales doivent parfois être prises en compte par les entreprises voulant s’établir ou faire des affaires en Italie. Mais tout problème linguistique peut être aisément résolu grâce à des traducteurs des dialectes locaux. Ces considérations nous font tout de même nous demander, comme on l »a fait au début de cet article: ESC-CE QUE LES ITALIENS SONT VRAIMENT UN PEUPLE MONOLINGUE? L’histoire semble indiquer la contraire! 

Cet article a gentillement été offert par Lingo24, agence de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour en savoir plus, http://www.lingo24.com/


Les origines de la langue italienne

 

 

 

La langue italienne

 


De la branche romane des langues indo-européennes, l’italien, tout comme le français, le roumain, le portugais et l’espagnol, est un descendant direct du latin parlé (vulgaire).

Les premières traces d’écriture en langue italienne remontent à la fin du dixième siècle, mais ce ne fut que quatre siècles plus tard que la langue fut formalisée. Sous l’égide de Dante Alighieri, une nouvelle langue prenait forme.

De nos jours, près de soixante-dix millions d’individus parlent l’italien. On les retrouve pour la plupart en Italie, à San Marino, au Vatican et en Suisse, mais également aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Croatie, à Malte et en Slovénie au sein de nombreuses communautés italophones.

L’italien est célèbre pour ses multiples dialectes. Certains linguistes vont même jusqu’à dire qu’une langue différente est parlée dans chaque ville d’Italie. Avec l’ombrien, le roman et le laziale, le dialecte toscan est le plus proche de l’italien standard, contrairement au sicilien et au napolitain, quasiment incompréhensibles pour les puristes.

L’alphabet italien, d’origine latine, est constitué de vingt-et-unes lettres principales, auxquelles nous pourrions en ajouter cinq (j, k, w, x et y) utilisées uniquement dans les mots étrangers. La plupart du vocabulaire italien est dérivé du latin, tout en se réjuvénant régulièrement avec l’emprunt de mots anglais, français et allemands. Parallèlement, de nombreux termes et expressions italiens se sont imposés dans le vocabulaire international, principalement dans les domaines culinaire, musical et artistique.

La grammaire italienne est également basée sur le latin ; elle suit donc les mêmes règles que les autres langues romanes : les noms ont un genre et un nombre, les adjectifs s’accordent avec les noms et l’ordre des mots suit principalement l’ordre Sujet-Verbe-Objet, etc.

Apprendre l’italien est assez facile pour les individus parlant déjà une langue romane, mais il semble plus populaire auprès des anglophones et des langues germaniques, qui n’hésitent pas à prendre des cours (généralement après avoir visité le pays ou, du moins, avoir découvert sa culture unique, l’une des représentations les plus exceptionnelles des talents de l’homme depuis ses origines antiques, avec de formidables illustrations dans le domaine de la sculpture, de la peinture, de la musique, de la littérature, etc.).

 

Article offert par Lingo24, une agence de traduction qui offre des traductions professionnelles


Personal Health |
Vive le Pérou! |
Les grands Espaces 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | decouverte de l'Europe
| Mes Voyages en Guadeloupe e...
| aventureecossaisedemag