bons plans pour voyager en Italie


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie divers.

Les légendes liées au mythe de Saint-Valentin

Saint Valentin

 

La fête de la Saint-Valentin, au début, s’était  propagée surtout dans les pays anglo-saxons. En France et en Angleterre  une légende se diffusa  qui raconte l’habitude de Saint-Valentin d’offrir des fleurs aux garçons et filles qui  traversaient son jardin . Ce fut ainsi que deux  jeunes tombèrent amoureux et vécurent une splendide vie matrimoniale.
Depuis ce  temps, nombreux étaient les couples qui  avant de se marier allaient auprès du Saint. Très vite, Saint Valentin du réserver une journée tout les mois pour la bénédiction nuptiale générale. Le jour établi fut le 14 , car l’on raconte que le 14 ,  Saint Valentin monta au ciel pour se marier. Au , début, le 14 de chaque moi était réservé à cette cérémonie, mais très vite ce jour fut réserver uniquement au 14 février.
La Légende attraversa le monde entietr et devint une des fetes les plus importantes et les plus aimées de l’année. Petit à petit l’on commença à s’offrir des billets d’amours et des fleurs.

Mais encore…
Une autre légende raconte que Saint Valentin vivait au troisième siècle à Rome pendant le règne de l’empereur Claude. Un empereur mal aimé et  autoritaire.

A l’époque, les soldats devaient laissés leurs femmes et enfants pour partir à la guerre qui bien-sur étaient las de cette vie. Alors Claude, plutôt que de renoncer à faire la guerre, décida d’empêcher les soldats de se marier.
Et c’est ainsi qu’il fit une loi qui interdisait les mariages.

Tout le monde trouvait cette loi cruelle, y compris Valentin qui était un de ses ministres et qui décida de ne pas la respecter et continua de marier les gens.
Une nuit, Valentin fut pris et jeté cruellement en prison pour s’etre opposé à la loi.

Beaucoup de jeunes gens venaient visiter Valentin, dont la fille du gardien.
Lorsqu’il mourut, le 14 Février, Valentin, écrivit une lettre à cette jeune fille qu’il signa « avec l’amour de votre Valentin« .
Et voilà pourquoi les mots tendres pendant ce jour….
Ses cendres furent déposées sur la colline de Terni où surgit la Basilique. Là-bas, l’on peut voir une statut où il est écrit: »San Valentin patron de l’amour »

De nos jours, rares sont devenues les personnes qui s’échangent des billets d’amour ou qui offrent des fleurs. Nombreuses sont les occasions pour partir en voyage et s’offrir un week-end en amoureux. L’occasion pour dire à son aimée tout l’amour que l’on a pour elle….. enfin est-ce vraiment indispensable dépenser une fortune pour prouver que l’on aime?


Séjour linguistique pour apprendre l’italien

ILM

Il y a quelques temps de cela, j’avais parlé d’une école d’italien en Toscane qui offre des cours pour tout ceux qui désiraient apprendre l’italien et visiter la Toscane. Vu l’arrivée du printemps, j’en profiter pour vous présenter à nouveau cette école.L’école a été ouverte à fin 1981 et elle offre la possibilité d’étudier dans une atmosphère sereine dans une des plus belles zones de la Toscane.Ici, il sera possibile y trouver une atmosphère conviviale, familliale, près de la mer, près des beautées artistiques et naturelles de la région; tout ce qui pourrait rendre un séjour plaisant. Ceci permettra d’étudier confortablement en profitant de cette occasion pour se permettre des vacances inoubliables. Les personnes du monde entier viennent à la ILM pour apprendre l’italien…. pour apprendre non seulement la langue mais aussi la culture et le stile de vie des italiens.Les méthodes d’enseignements sont structurées de façon à permettre le développement des capacités comunicatives sans laisser de coté les structures gramaticales.Les enseignants sont de haut niveau et à lintérieur des cours est garantie la formation et l’expérience des ces enseignants qui sont tous de langue et d’origine italienne avec formation universitaire en culture italienne et spécialisés dans l’enseignement de l’italien pour étrangers.L’école offre une ample gamme de cours dont des cours standards, des leçons privées d’italien , des cours de conversation, des cours de grammaires. Pour connaitre les différents cours et pour de plus amples informations visiter le site.

 

ILM:
Via C. Battisti, 3
C.P. 209
I-56100 Pisa
(Italy)
Tel: +39 050 500399 Fax: +39 050 48157
info@ilm.it

http://www.ilm.it/fr/


Saint-Valentin en Toscane

Saint-Valentin


Alors quelques propositions pour nos amoureux qui désirent tant passer la Saint-Valentin en Toscane.

C’est vrai que l’endroit est bien cherché vu les superbes paysages toscans, sûrement l’idéal pour se détendre et pour passer un bon moment.

A cet effet nos chers amis Arianna&Friends organisateurs du projet touristique

La soirée prévoit un super diner aux chandelles avec excellents vins mousseux et vins, une rose offerte aux femmes Bisou…….. Tout ça dans une magnifique maison de campagne en Toscane .

En plus étant donné que nous parlons de superbes Maisons de campagne vous pourrez y dormir et vous laisser bercer par la nature qui vous entoure. C’est vraiment pas mal!!!! Ah oui il y a la possibilité de déguster les meilleurs vins de la régions.

Si vous désirez savoir les prix visiter le site ou écrivez à mail: info@lamiatoscana.info

Mobile: 347 9381292

 

Bonne Saint-Valentin en Toscane


Le Carnaval en Italie

 

Carnaval en Italie

Le Carnaval est une des traditions les plus anciennes d’Italie en ce qui concerne le folklore des peuples. Il représente aussi le passage de l’hiver au printemps.

Le Carnaval ne commence pas toujours en même temps. Nombreuses sont les villes qui le font commencé avant comme Le Carnaval de Putignano qui commence généralement autour du 26 décembre. Mais tous terminent le mardi gras ou le jeudi gras.
Une bonne partie des villes italiennes fêtent le carnaval, c’est en effet, une fête de grande renommé ou les enfants en profitent pour se déguiser.
Alors voilà quelques rendez-vous à fixer:

  • Le fameux Carnaval de Venise,
  • Le Carnaval de Vérone,
  • Le Carnaval de Putignano,
  • Le Carnaval de Manfredonia,
  • Le Carnaval de Ronciglione

Pour en savoir un peu plus sur l’origine du Carnaval en Italie voir le Blog sur les événements en Italie


Sondage

Merci  à vos tous d’avoir voté.

Mon dernier sondage s’est terminé avec 328 votes. La question était: dans quelle ville italienne voudriez-vous vous rendre?

Réponse: 187 votes pour Rome, plus de la moitié d’entre vous  aimeriez allé à Rome. Tout à fait compréhensible vu la beauté de cette ville eternelle!!!


Saint-Valentin en Ombrie en Italie

Saint Valentin

Regardez l’événement que je suis allée vous trouvez…..

A Terni en Ombrie se faite la Saint-Valentin pendant tout le mois de février . En effet, le Saint Protecteur de la ville (car chaque ville et village a son Saint) est bel et bien Saint Valentin.

Pendant ce mois de février, il y a de nombreux événements. Les restaurants prennent un aspect « romantique » comme les magasins, boutiques, les rues s’illuminent, il est possible voir des concerts, visiter la Basilique Saint-Valentin mais l’événement qui m’a sûrement marqué le plus est: « Terni-San Valentino: un anno d’amore »

Sur le blog des événements en Italie  vous aurez plus d’informations .Franchement c’est super originale, de plus l’ambiance en février à Terni doit vraiment être super, pourquoi pas ne profiter pour s’y rendre avec son compagnon…….


BONNES FETES à VOUS TOUS!

Bonnes fetes

 

 

C’est bientot là, les fetes arrivent et les vacances aussi!emoticone

Bon, jusqu’à la Nouvel Année, je ne pourrais pas vous répondre. J’espère que tout ce qui a été dit sur ce blog, vous sera utile. Je vous conseille vivement de lire les commentaires où vous pourrez très certainement lire des infos très intéressantes à propos de votre voyage.

Et ….. à l’Année Prochaine avec de nouvelles informations sur vos week-end en Italie, sur la fete de la Saint Valentin, le Carnaval et beaucoup d’autres renseignement.

Ah oui, si vous désirez que je parle d’un sujet à propos de l’Italie, envoyez-moi vos propositions. J’ai ouvert une rubrique à cet effet que vous verrez en cliquant ici . Je vous attends sur mon blog dès le 2 janiver 2008

Merci vivement d’etre venus nombreux!


Fumetto, Fumetti… La BD à l’italienne

Fumetto

Le neuvième art, comme certains le nomment, est celui des bandes dessinées. Quand on parle de la BD italienne, il faut de tout abord établir les termes, toutefois. Si les Italiens nomment les BD fumetto ou, au pluriel, fumetti, ce dernier terme a d’autres dénotations pour le public anglophone. Il désigne, surtout aux Etats-Unis, une autre forme de récit graphique – des histories illustrées avec des photos (voir par exemple A Softer World, une des classiques du genre), contrairement aux dessins, qui caractérisent la BD. Cette sorte d’histoire est appelé en Italine fotoromanzi. Elle est très populaire en Amerique du Sud ou en Espagne, tandis que les Italiens ne la savourent pas trop. La confusion entre ces deux termes est assez facile à éviter en Italie, mais moins dans les pays anglophones, on doit donc connaitre les différences entre ces deux techniques.

Le terme “Fumetto”, utilisé par les Italiens pour nommer les BD, signifie “boule de fumée” et fait référence à la bulle utilisée habituellement par les dessinateurs pour insérer les paroles ou les pensées de leurs personnages. Cette technique d’insérer du texte dans les illustrations est connue depuis bien longtemps et est appelé phylactère: c’est une forme ovale ou rectangulaire, avec une extension pointue qui la relit au personnage auquel appartiennent les mots. En Italie, cette technique de représentation de la parole (bien que pas unique) est donc celle qui a donné leur appellation aux BD – tandis que dans l’espace anglo-saxon on les appelle “comics”, par exemple, bien qu’elles ne soient pas toujours amusantes et en Espagne Tebeos, du nom de la première revue de BD espagnole (TBO).

La BD est officiellement apparue en Italie en 1908
, avec la parution du premier numéro du Corriere dei Piccoli, la première revue de BD de ce pays. Bien que des techniques similaires aient déjà été utilisées par les illustrateurs de revues pour la jeunesse antérieures, comme L’Arlecchino, qui a publié, dès 1848, les premières illustrations satiriques, le Corriere dei Piccoli a lancé les premiers héros italiens de BD, comme Bilbolbul, un petit enfant nègre, qui donne aujourd’hui le nom d’un des festivals italiens de BD. Le Corrierino, comme il est affectueusement appelé, a été aussi le premier à publier en Italie des comics américains. Son succès (plus de 700.000 exemplaires vendus par semaine, à son pic), a mené à la création d’autres périodiques de bandes dessinées, comme il Giornaletto (1910) ou L’Intrepido (1920).

Si durant le fascisme le fumetto a surtout servi au régime, en représentant des faits héroïques de la nation et des valeurs chères aux fascistes, les enfants italiens de l’époque ont pu tout de même lire les histoires de Topolino, le nom italien de Mickey Mouse – les histoires dont il était le héros étant les seules BD étrangères autorisées par le régime fasciste. La raison? Il parait que Mussolini lui-même aimait beaucoup le petit souris, quand il était enfant. Aujourd’hui même, à peu près de la moitié des histoires dessinées qui mettent en pages les héros de Disney (Mickey Mouse ou Donald Duck, par exemple) sont crées en Italie, par des dessinateurs italiens comme Marco Rota, Romano Scarpa ou Giorgio Cavazzano et un des personnages de ces BD est même né en Italie: Paperinik (Duck Avenger ou Phantom Duck). Ce sont des BD très populaires en Italie et un hebdomadaire existe qui publie des histoires inédites: Topolino.

La fin de la deuxième guerre mondiale a mené à une effervescence de périodiques dédies aux BD, et l’Italie n’a pas fait exception. C’est de cet enthousiasme que sont nés les plus connus des personnages italiens de bandes dessinées, comme Draky ou Tex Willer. L’auteur de ce dernier, Gian Luigi Bonelli, a même donné son nom au courant le plus aimé du public italien: les bonelliani, des livres de BD en format poche, avec des histoires complètes, assez longues, généralement en noir et blanc, et dont l’aventure est le sujet de prédilection. Ces livres, outre Tex Willer, présentent les aventures d’autres personnages très populaires: Zagor, Mister No ou Diabolik.

Les BD italiennes les plus connues sont aujourd’hui sont celles de Hugo Pratt et de Guido Crepax – Corto Maltese et Valentina, bien que (ou bien grâce au fait que) cette dernière série se soit peu à peu éloignée de ses thèmes d’origine, en faveur d’une exploration de thèmes érotiques ou ayant sujet aux rêves et autres hallucinations. Corto Maltese nécessite peu de présentation, car il est un des plus connus héros de BD, les histories de Hugo Pratt étant largement traduites. Certains voient dans cette série l’exemple de l’évolution de la BD d’aventures italienne, et les aventures de ce navigateur et aventurier sont étudiées par beaucoup des spécialistes des bandes dessinées.

Le paysage contemporain de la BD italienne ressemble beaucoup à celui d’autres pays de l’Europe. En suivant les intérêts du public-consommateur, beaucoup de maisons d’ édition publient des histoires japonaises (mangas) ou américaines. D’autres misent sur la traduction des classiques européens, comme Asterix, Tintin ou les BD de Moebius, ou Bourgeon. Les seules revues traditionnelles de BD qui sont encore publiées sont Linus et le catholique il Giornalino, ainsi que des revues comme Lancio Story, qui publient des traductions et des BD plus proches des techniques sud-américaines. Les bonelliani marchent encore très bien en Italie, avec quelques quinze titres publiés chaque mois par la maison Bonelli et avec des personnages pour la plupart classiques (Tex Willer, Dylan Dog, Zagor) et d’autres maisons d’édition publient en album des BD cent pour cent intaliennes. Des festivals réunissent chaque année les acteurs de l’ édition italienne de bandes desssinnees: le Festival del Fumetto de Milano, Romics de Rome, ou Bilbolbul, le Festival internazionale de fumetto de Bologne.

Si la popularité des histoires graphiques japonaises et américaines met à rude épreuve les éditeurs et auteurs de BD italiens contemporains, la scène des bandes dessinées italiennes est très riche et très dynamique et invite à sa découverte ceux qui ne la connaissent pas encore. Si vous cherchez ou bien commencer, vous pouvez en toute confiance lire les aventures de Tex Willer: on dit que c’est la BD la plus longue de l’histoire du genre!

 

Cet article a gentiment été offert par Lingo24, agence de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour en savoir plus, http://fr.lingo24.com


Mes vacances de Noel

Elles sont bientot là, elles d’approches! Le 21 décembre c’est finit, je pars en vacances. Une semaine et demi pour me relaxer, m’amuser et voir autre chose.

Comme certains d’entre vous le saves déjà, je suis partie vivre en Italie il y a un ans et demi de cela, dans les Pouilles (magnifique endroit au bord de la mer). Avant j’ai passé toute mon enfance et mon adolescance en Suisse où j’ai laissé une partie de ma famille, alors cette année mes vacances de Noel c’est direction Suisse!!!!

Mais avant cela, une petite pose dans certaine ville italienne…s’impose! Alors départ le 21 décembre tout de suite après le boulot pour arriver à Rimini et y rester toute la journée. Avec mon mari nous avons décidé d’aller manger la PIADINA ROMAGNOLA à midi et de se promener un peu. Départ l’après-midi pour arriver le soir à Modène. Dormir là-bas, manger dans un super restaurant à la montagne en espérant de trouver un peu de neige pourque ce soit plus caractéristique. Nous dormirons à Modène et nous repartirons le matin direction Schweiz….. on nous passeront une semaine jusqu’au 30 décembre. Puis de nouveau départ le 30 matin, pour arriver vers midi à Brescia et y manger à midi. En réalité mon mari meme étant d’origine de Lecce il a passé toute son enfance à Brescia et j’ai toujours désirez voir où il a passé son enfance. Donc c’est décidé, une petite pose à Brescia pour manger et voir les lieux de son enfance….maison, école…. etc… puis direction Lecce, mais étant donné que le chemin sera long nous nous arreterons à mi chemin pour nous reposer et dormire un peu. Nous arriverons à Lecce le 31 décembre où nous feterons la NOUVELLE ANNéE….. si pendant ces fetes vous vous trouvez par hasard à Lecce, un conseil……. venez passer votre Nouvel-An à Otrante, c’est la grande fiesta.

Voilà un bref résumer de mes quelques jours de vacances….

Bonne journée et bon travail à tous!


Les gateaux traditionnels de Noel en Italie

natale

 

En attendant Noël, je propose de vous présenter les gâteaux traditionnels de cette fête en Italie et si vous avez l’intention de partir en Italie pendant les fêtes de fins d’Année , n’oubliez pas de goûter un des ces appétissants dessert.

Chaque pays a ses propres recettes de Noël, des plats qu’on attend l’année durant et dont la saveur nous rappelle toujours le bon vieux temps de notre enfance. Si, en France, la buche est le gâteau préféré des repas de Noël et en Grande-Bretagne le “Christmas Pudding”, en Italie on savoure trois recettes: le panettone, le panodoro et le panforte, accompagnés parfois par les ricciarelli, de petits biscuits en forme d’amande.

 

panettone

 

 

Le panettone est le plus connu des gâteaux italiens et on peut le trouver partout dans le monde. Il existe même des pays, comme le Perou, qui ont adopté le panettone au même titre que les Italiens, en faisant un ingrédient absolument nécessaire du repas de Noël. Le panettone est une sorte de grosse brioche d’environ 30 centimètres de haut, dorée à l’extérieur et fourrée de raisins secs et d’écorces de fruits confites – bien que de nombreuses variantes existent aujourd’hui, par exemple le pantone fourre de noix ou amandes, chocolat ou diverses crèmes. Il existent de nombreuses traditions au sujet de la dégustation du panettone: en tranches fines ou épaisses, grillé ou trempé dans du lait, accompagné de sauces ou des crèmes, avec des boissons chaudes ou bien avec un vin doux. Ce gâteau est apparu au Milan, au XVeme siècle, mais les origines de sa fabrication sont couvertes de mystère. Certaines légendes racontent qu’il est apparu à la cour des Sforza, au cours d’un banquet très réussi – tous les plats étaient des merveilles, mais, hélas, le gâteau s’est ramolli avant de pouvoir être servi. Un jeune aide-cuisinier du nom de Toni a eu alors l’idée d’un gâteau très simple: il a préparé une pâte en mélangeant rapidement de la farine, de la levure, du beurre et du sucre, ainsi que des fruits confits, épices et raisins et a versé le tout dans une mule, avant de la mettre au four. Peu de temps après, la délicieuse odeur du panettone a commencé à se répandre pour la première fois. Les convives royaux ont tant apprécié ce plat qu’ils l’ont nommé après celui qui l’a créé. Une autre légende dit qu’un jeune homme, nommé Toni, était amoureux de la fille d’un pâtissier et, pour gagner la confiance de celui-ci il s’est fait passer pour un apprenti pâtissier et a réussi à inventer un gâteau si délicieux qu’il est entré dans la légende.

Le panettone est longtemps resté une denrée de luxe et le cadeau que les importants hommes d’affaires milanais offraient à leurs clients pour Noël. La recette a été modifiée pourtant, à un moment donné et la technique de fabrication s’est beaucoup rentabilisée, ce qui a fait du panettone un des gâteaux les plus connus au monde. Il faut toutefois dire que le bel panettone qu’on peut acheter autour du monde, dans sa boite caractéristique, est une variation de celui originel: les règlements européens, par exemple, imposent un temps de cuisson bien plus long que celui traditionnel, ce qui donne un gâteau beaucoup plus sec que l’original. Pour ceux qui veulent savourer un panettone ainsi ressemblant à l’original que possible il existent nombre de recettes sur le web et dans les livres de recettes.

pandoro

Il y a environ une centaine d’années, les pâtes à levain se sont répandues de plus en plus en Italie, ce qui a fait qu’une nouvelle recette de Noël soit apparue, à partir de Verone. Il s’agit du panodoro, un gâteau doré en forme d’étoile ou de sapin de Noel, parfois saupoudré de sucre pour ressembler aux pics enneigés des sapins. Son nom signifie “pain doré”, et des variantes de pains de ce type existaient aussi du temps de la Rome antique, ainsi qu’aux repas royaux tout au long de l’histoire. La fabrication de ces pains était assez coûteuse et c’est seulement le 30 octobre 1894, à Verone, qu’un certain Domenico Melegatti obtient un brevet lui permettant de produire le panodoro à l’ échelle industrielle. Le panodoro se mange ainsi bien sec qu’accompagné de diverses sauces et crèmes (de mascarpone, de chocolat ou de champagne, par exemple).

panforte

Le troisième gâteau de Noël italien, le panforte, vient d’une autre région de l’Italie, la Toscane, et plus précisément de la ville de Sienne. Il contient des épices, du miel, des amandes fraîches et des fruits confits, et la légende dit qu’à l’origine (vers 1205) les paysans et les serfs amenaient ce type de gâteau aux religieuses du couvent de Montecellesi, eu guise de recensement. Quand le soin de préparer des mélanges d’herbes et d’épices médicinales est passé des couvents aux pharmacies, le secret de la fabrication du panforte s’est aussi transmis et beaucoup des marques de panforte d’aujourd’hui gardent le nom des chaînes de pharmacies qui les produisaient. Ce gâteau se déguste accompagné de vin, et on préfère l’accompagner de Vin Santo, un vin sucré produit traditionnellement par les monastères toscanes. Le nom de ce gâteau signifie “pain fort”, et cela ne signifie aucunement qu’il soit dur, mais fait référence aux épices qu’il contient. Son nom d’origine était “panpepato” (“pain au poivre”), car on y mettait beaucoup de cette épice. Bien que moins populaire que ses deux confrères, ce gâteau est très pris des toscans, les petites pâtisseries toscanes gardant chacune précieusement leur propre recette. A Sienne on dit, en plus, qu’un panforte doit contenir exactement dix-sept ingrédients différents, pour représenter chacune des Contrade de la ville.

ricciarelli

Toujours de Sienne viennent, enfin, les ricciarelli, des petits biscuits secs aux amandes, qui contiennent aussi du miel, du sucre et du blanc d’oeuf. Ces biscuits peuvent avoir une forme ovale, ronde ou en diamant et sont saupoudrés de sucre. Ils sont consommés avec des vins doux, comme le Vin Santo dont on a déjà parlé. Traditionnellement, ces biscuits se préparent en trois jours: le premier, les amandes sont broyées et mélangées au sirop de sucre, le deuxième jour on modèle les biscuits (certains disent que leur forme en amande est celles des yeux de la Madonne, sur les anciennes peintures de la Renaissance italienne), et le troisième jour on les met au four. Le résultat: des petits gâteaux assez sucrés, qui rappellent le massepain. Dailleures en Toscane, nombreux sont les passionnés de cuisine et nombreuses sont les structures qui organise des cours de cuisine en Toscane

 

 

Tous ces gâteaux peuvent être présents le long de l’année dans les repas des Italiens, mais tous ont commencé leur carrière comme des gâteaux de Noël et restent à ce jour les sucreries les plus aimées de toutes les maisons italiennes, les jours de Noël. Beaucoup de traditions familiales se sont formées autour de ces plats et leur histoire aidera peut-être ceux qui voient les boites de panettone envahir chaque année leurs magasins à comprendre mieux d’où ces recettes viennent et ce qu’elles signifient pour le peuple qui les a créés.

Vous trouverez de nombreuses recettes ici 

 

Cet article a gentiment été offert par Lingo24, agence de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour en savoir plus, http://fr.lingo24.com


12345

Personal Health |
Vive le Pérou! |
Les grands Espaces 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | decouverte de l'Europe
| Mes Voyages en Guadeloupe e...
| aventureecossaisedemag