bons plans pour voyager en Italie


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie divers.

Régions italiennes pour vacances en Italie

Regions ItalieParmi les régions les plus connues de l’Italie, l’on trouve sûrement des régions à l’enseigne de la beauté dont l’architecture est très majestueuse. Souvent l’on nomme plus les villes plutôt que les régions tel que Rome, car Rome restera toujours Rome. Rutilius Namatianus disait dans son poème qui commence par l’éloge de Rome :

Citation

 

« Est-ce trop que de vénérer Rome toute la vie ? »

 

En suivant les conversations des touristes, mais aussi celles des Italiens, on entend beaucoup plus souvent le nom de la ville que le nom de la région.Toutefois, certaines régions sont fort bien connues telle que la Toscane. Une splendide région, pleine de culture, de sagesse et bercée par une nature splendide et incomparable. Des vacances en Toscane sont souvent l’occasion pour profiter de la nature mais, aussi, pour visiter une région aux milles facettes; Florence, Siène, Pise sont les villes les plus connues. Le paysage typique de la Toscane comprend des collines couvertes de vignobles, des cyprès, de champs de tournesols et des villages sur les lointains sommets.

 

Mais il y a aussi la Sardaigne avec ses plages splendides c’est une des îles italiennes les plus fréquentées par la jet-set nationale et internationale. Ses bords de mer, par exemple Costa Smeralda, sont mondialement connues. Connue pour les divertissements, les paysages et les magnifiques hotels en Sardaigne. C’est la seconde plus grande île de la Méditerranée. La Sicile aussi apparaît parmi les lieux italiens les plus visités. Prenez Palerme et Syracuse. Une richesse culturelle et un passé historique hors du commun pour cette île qui malheureusement n’a pas toujours une très bonne renommée (malheureusement pour moi qui suis pour moitié sicilienne). C’est une île exceptionnelle, la plus peuplée de toute la Méditerranée. Goethe disait de la Sicile:

Citation

 

« On ne peut se faire une idée de l’Italie sans voir la Sicile. C’est en Sicile que se trouve la clef de tout. »

 

Cette île, la plus grande de toute la Méditerranée, vous permet de découvrir une culture unique et d’entendre un des dialectes les plus intéressants de l’Italie, le sicilien, dialecte d’origine latine avec beaucoup d’influences germaniques, arabes, espagnoles, italiennes et françaises. Ce dialecte reflète une histoire mouvementée, qu’on peut connaître en visitant nombre de sites d’intérêt touristique, comme les villes de style baroque tardif de Val di Noto, la Syracuse ou bien la chapelle palatine de Palerme, avec ses influences byzantines, musulmanes et normandes.
Beaucoup de ceux qui visitent l’Italie tombent amoureux d’une autre région, la Campanie, une région de l’Italie méridionale. Tout comme la Sicile, certaines régions de la Campanie ont une réputation qu’elles ne mériteraient pas: c’est surtout le cas de Naples, sa capitale, siège de puissantes forces interlopes et fameusement connu pour des problèmes chroniques d’évacuation des déchets. Mais les habitants de Naples disent bien, à propos de leur ville:

Citation

 

« Vedi Napoli e poi muori » (« Vois Naples et tu peux mourir »),

 

 

car, outre un jeu de mots assez sympathique qui implique le nom d’une île très proche, Mori, ils disent aussi leur fierté pour une ville magnifique, avec une histoire très riche et un panorama magnifique. Visiter Naples vous permet aussi de voir une des côtes les plus romantiques de l’Italie, la côte Amalfitaine, au versant sud de la baie de Naples. Cette côte, fréquentée par des vedettes mondialement connues, comme Hugh Grant, autant que par des touristes on ne peut plus communs, a une géographie dominée par des falaises blanches en chaux, un paysage sauvage qui vous fait pressentir la beauté des Apennins. La côte est parsemée de petits villages qui font partie du patrimoine de l’humanité, grâce à la conservation de leur architecture médiévale. Le plus connu est sans doute Amalfi, un des ports les plus puissants du monde du IXe au XIIe siècle, ainsi que son jumeau Atrani (situé à 10 minutes de marche de Amalfi et beaucoup moins cher) et Positano ou Ravello. Les visiteurs de la Campanie ne doivent pas oublier que cette région est une des plus connues pour ses cultures d’oliviers et citronniers, et qu’ici on peut déguster le Limoncello, une liqueur de citron qu’on ne peut que vous recommander. Autres destinations à ne pas rater si vous visitez la Campanie: le mont Vésuve, Pompéi, Herculaneum et l’île de Capri, accessible par ferry-boat depuis Naples ou Amalfi.

 

Les amoureux de la montagne peuvent visiter le Piémont, région limitrophe de la France ou environ 8% de la superficie est constituée en zone naturelle protégée. Le parc national du Grand Paradis, le Val Grande ou la vallée de Suse vous feront découvrir de magnifiques paysages de haute montagne, avec un relief, une faune et une flore spectaculaires. La région offre des possibilités de ski en hiver, des sports d’été autour d’un des plus grands lacs de l’Europe, le Lac Majeur, partagé avec la Suisse et celle de visiter une des plus connues villes de l’Italie, Turin, ville de l’art et, pourquoi pas, du football italien avec ce qu’il a de plus typique.

 

 

 

 

Ceux qui apprécient la mer devront sans doute visiter les Pouilles (région de Puglia, selon son nom local), qui constitue le « talon » de la « botte » Italienne et qui bénéficie d’un littoral de quelques 800 km, parsemée de plages, stations balnéaires, ports de pêche de criques sauvages.C’est une région ou la vie est douce, entre la mer et les sables blancs des plages, et son climat marin vous assure des vacances réussies. Une des destinations les plus intéressantes ici c’est Otrante, ville située près du cap d’Otrante, sépare de l’Albanie par seulement 80 km et endroit le plus oriental de l’Italie. Le premier roman gothique jamais écrit (Le Château d’Otrante, histoire gothique par Horace Walpole, 1764) se passe, lui aussi, a Otrante, on vous conseille donc sa lecture, pour avoir une idée sur le visage de cette ville au XVIIIe siècle. Autres destinations: la ville de Lecce, capitale de l’architecture baroque avec un aspect raffiné très particulier donné par les pierres locales (pietra leccese) utilisées pour beaucoup de ses édifices; Bari, avec son ouverture vers le monde orthodoxe et les pèlerinages grandioses à la basilique du Saint-Nicolas; Grecìa Salentina, une petite région où on parle le grec et on garde toujours vivantes des traditions grecques.

 

Voilà donc quelques régions que vous pouvez visiter en Italie. Toutes ont, outre des paysages très particuliers, des histoires diverses et des façons de vivre différentes, et les visiter vous permet d’appréhender de diversité de l’Italie dans toute sa beauté.

 

Cet article a gentiment été offert par Lingo24, société de traduction qui offre destraductions professionnelles. Pour en savoir plus visitez leur nouveausite suisse: « http://lingo24.ch/fr/home.html« 

 

 

 


Guide des plus beaux Jardins d’Italie

Jardins en Italie

La visite des monuments historiques et religieux de l’Italie est certes le plan de voyage le plus populaire pour les milliers de touristes qui visitent ce beau pays. Certains apprécieront toutefois un guide des plus beaux jardins de l’Italie, car ce pays a aussi de telles destinations, moins connues mais pleines de surprises pour ceux qui aiment la nature.

 

*Centre Botanique Mountan (Viterbo) – site web www.centrobotanicomoutan.it/

 

Ce jardin botanique présente une des plus importantes cultures de la pivoine de Chine, et la meilleure période pour voir les fleurs de ces merveilleuses plantes est entre le mi-avril et juin. Dans ce jardin on peut admirer environ 600 variétés de pivoine de Chine et de connaître l’histoire de ces plantes et leur impact sur la culture chinoise. Tout le printemps, des promenades éducatives sont organisées dans le Centre botanique.

 

*Jardin Botanique Hanbury (Ventimiglia)

 

Abritant une des plus vastes collections de plantes exotiques du monde, le Jardin Botanique Hanbury se trouve près de la frontière avec la France. Le projet de ce jardin botanique date de 1867, et depuis 2000 ce jardin constitue une aire régionale protégée. Les visiteurs de ce jardin peuvent admirer les plantations de citronniers et autres arbres fruitiers exotiques, une zone dédiée aux forets australes, la zone des acacias ou celles des bambous ou bien une très belle plantation de roses et de pivoines.

 

*Jardin Barbarigo Pizzoni Ardemani (Padoue) – site web www.valsanzibiogiardino.it

 

Ce jardin rappelle a plusieurs aspects la splendeur des parcs de Versailles. Établie pendant la deuxième moitie du 17e siècle par un noble vénitien et avec une architecture signée Bernini (connu sous le surnom de “architecte des papes”), ce jardin offre aux visiteurs des attractions uniques dans la région. Nombre de statues, portails et petits lacs parsèment le jardin et leur symbolique peut être très intéressante pour ceux qui aiment l’histoire. Les jardins ont aussi un labyrinthe et une petite île où on peut admirer des douzaines de lapins multicolores, ainsi que de nombreux cours d’eau riches en poissons.

 

*Parc thermale de Negombo (Napoli) – site web www.negombo.it

 

Situé sur la très belle île Ischia, ce parc a été construit en 1946. Ce parc vous offre la possibilité d’admirer un relief et une flore très particuliers et de bénéficier des vertus des eaux thermales volcaniques. Outre ces attractions (dont la plus importante peut bien être celle de l’existence d’exemplaires spectaculaires d’eucalyptus et autres plantes spécifiques de la région), la visite du parc peut mener à la découverte de la très riche histoire de la région.

 

*Château de Pralormo (Turin) – site web www.contessapralormo.com

 

Ce château date du 13eme siècle, mais la fortification a subi de nombreuses altérations, qui ont fait d’elle une des plus belles résidences de la région. Le jardin de style anglais du château date du 14eme siècle et il a reçu son visage actuel grâce à l’œuvre du peintre royal Xavier Kurten. Une promenade dans ce jardin vous offre une très belle perspective sur la chaîne de montagnes avoisinante, embellie, chaque printemps, par la floraison de multiples variantes de tulipe dont la très admirée tulipe noire. Il faut toutefois noter qu’une réservation est nécessaire pour visiter ce jardin et que les visites individuelles sont permises seulement en fin de semaine (les groupes sont admis chaque jour).

 

*Jardin Botanique de Stigliano (Rome) – site web www.termedistigliano.it

 

Ceux qui visitent Rome apprécieront sans doute un jour de repos aux thermes de Stigliano, avec leurs eaux chaudes curatives. Le parc des thermes garde encore des vestiges de l’utilisation de ces eaux par les étrusques et les anciens Romains. Le parc a une structure classique de lieu de promenade, plus que celle d’un jardin botanique classique, avec des arbres typiques de la région dont le très beau pin romain. Le parc a une faune très intéressante (hiboux, hérons, faucons, porcs-epic, renards, blaireaux) et bénéficie de nombreux lacs et cours d’eau qui complètent l’image d’un parc sereine et quiet.

 

*Parc Giardino Sigurta (Verona) – site web www.sigurta.it

 

Datant de 1617 et ayant ouvert des portes au public 1978, ce parc est considéré l’un des plus beaux au monde et peut être visité du printemps à l’automne. Le parc est vaste et offre des possibilités illimitées de promenades, durant lesquelles on peut admirer une flore exceptionnelle (fleurs, arbres et arbustes exotiques et typiques de la région). Outre les attractions naturelles du parc, ses visiteurs peuvent s’attendre à des surprises artistiques (expositions, concerts, festivals).

 

*Jardin de Ninfa (Latina) – site web www.fondazionecaetani.org Ninfa est une ancienne ville, détruite en 1382 et redécouverte au 20eme siècle, quand on a décidé de recréer ses magnifiques jardins. C’est un jardin de style anglais très romantique, avec des arbres magnifiques et un paysage très particulier, dû à la culture très attentive de diverses espèces de tout le monde. Son charme est du surtout à l’amour que la famille qui a commencé la restauration du jardin a porté à celui-ci et au talent pictural et botanique de ses architectes.

 

 

 

Si les destinations décrites ci-haut sont des plus belles de l’Italie, il existe bien d’autres à découvrir par chacun. Ils peuvent être visités du printemps à l’automne, avec des paysages uniques chaque saison. Ils offrent surtout la possibilité de s’évader pour une journée du tumulte des grandes villes touristiques italiennes.

Cet article a gentiment été offert par Lingo24, société de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour en savoir plus visitez leur nouveausite suisse: http://lingo24.ch/fr/home.html


Vacances dans les Pouilles à Lecce

 

Torre dell'Orso

 

Bon moi je veux pas dire, mais je suis toujours en train de vous raconter mes super vacances à Rome ou alors je vous parle de la Toscane, etc… mais faudrait pas oublier le lieu où je vis qui est spectaculaire, c’est pas pour dire mais ici les paysages et le climat sont vraiment super.

 

J’habite dans un petit village dans la province de Lecce, magnifique ville de style baroque connue pour son Dôme et son église Santa Croce. Le protecteur de Lecce est Sant’Oronzo et il y a une fête en son honneur du 24 au 26 août. Nombreux sont les touristes qui viennent passer les vacances d’été ici. Les endroits touristiques les plus connus sont Otranto, Gallipoli, Santa Cesarea, porto Cesareo, Torre dell’Orso.

 

Les personnes qui viennent de Lecce se vantent souvent de leur plage si propre au sable fin. Pour les jeunes, il y a beaucoup d’événements et d’amusements. Comme je le disais ce sont des lieux très touristiques donc automatiquement très mouvementés mais pour les personnes un peu plus âgées l’on peut trouver des soirées plus tranquilles, plus sages. en effet, la ville donc la province de Lecce est peu connue pour être une ville économique mais beaucoup plus pour être une ville très aristocratiques. Très différente est Gallipoli et Otrante qui sont toujours très animées.

 

Torre dell’Orso est une splendide ville ou plutôt dirais-je village qui en été se rempli de joie et de gaieté. Elle compte très peu d’habitants pendant l’hiver. Ce village se situe juste au bord de la mer ce qui le rend caractéristique. ici l’on mange le poisson qu ‘il est possible trouver le matin très tôt. Pour les plus fêtards en rentrant de la discothèque il est coutume aller chercher les « cornetti » se seraient des croissants remplis de Nutella. Enfin juste un petit aperçu de ma splendide ville et pour tout ceux qui voudraient passer leur vacances dans le Salento je tiens à signaler que je loue une petite villa près de Torre dell’Orso au bord de la mer avec deux chambres, cuisine, chambres à coucher, salle de bain, buanderie, véranda et parking. Alors si vous désirez passer des vacances à Lecce, n’hésitez pas à me poser des questions si cela vous intéresse.

 

 

 

 


Sondage de Saint-Valentin

Et voilà, la Saint-Valentin est passée et c’est ainsi que je boucle définitivement le sondage.

La question était, dans quelle ville voudriez-vous passer la Saint-Valentin?

Pour le 28 % des personnes, la ville la plus romantique est FLORENCE (j’aurais pas cru)

Le 23% a voté Rome  et seuleument un 11% pour la ville de Roméo et Juliette. Et moi qu aurait pensé le contraire….

 


La Colombe de Pâques, gâteau de Pâques

Colome de Pâques

La Colombe de Pâques est une tradition culinaire italienne qui date depuis bien longtemps. Selon la Bible, ce fut justement une colombe à porter e Noé un rameau d’olivier suite au déluge universelle en signe de paix entre Dieu et son peuple.
Ce gâteau de Pâques, a des origines lombardes, la légende veut qu’un pâtissier de Pavia autour du 750 après Jésus Crist en signe de paix avec le roi longobard Alboino lui offrit cette douceur .

Pour faire la Colombe de Pâques il vous faut:

  • 500 grammes de farine
  • 150 grammes de sucre fin
  • 25 grammes de levure de bière
  • 150 grammes de beurre
  • 1 verre de lait
  • 4 oeufs entiers
  • 2 rouges d’oeuf
  • 100 grammes de peau d’orange confites
  • 50 grammes de sucre en grain
  • 100 grammes d’amandes
  • une pincée de sel

 

Préparation:
Peler les amandes après les avoir laisser dans l’eau bouillante pendant quelques minutes (la peau s’enleveraas plus facilement)
Mélanger 250 grammes de farine avec la levure que vous avez fait fondre dans du lait chaud. Former une boule et laisser lever en la couvrant bien.
Quand la pate sera devenue le double, mélanger les oeufs, un rouge, la farine qui vous est restée, le sucre, le beurre, une pincée de sel, la peau d’orange confites et le lait. Remettez le tout bien couvert afin que la pate augment de volume mais cette fois-ci directement sur une plaque en essayant de donner la forme d’une colombe. Avec le rouge qu’il vous est resté, passez-le sur la colombe et décorez avec le sucre en grain et les amandes. Lorsque la pate sera devenue de nouveau le double, mettez-le à cuire au four pendant une heures d’abord à feu vif puis a feu doux.

J’espère que ça vous plaira!


Détours gourmands à travers l’Ombrie

L’Ombrie est une région de l’Italie centrale, sa capitale étant à Pérouse. Cette région a beaucoup d’attractions touristiques à offrir, chose due à son passé étrusque, ainsi qu’à une histoire très intéressante (le Saint François d’Assise, notamment, provient de cette région). Pour ceux qui décident de visiter cette très belle contrée, un guide de la cuisine typique s’impose.

 

Ombrie Enl’Ombrie la beauté des paysages est égalée seulement par la douceur de la vie, les traditions étant encore très vivaces et reliant les habitants à leurs ancêtres et à leurs terres. Une des joies de la vie est, bien sur, celle de manger des choses délicieuses, et dans l’Ombrie la culture de la nourriture locale saine est très vivante.

Par sa position géographique, l’Ombrie n’a pas d’ouverture à la mer, et les traditions culinaires sont plutôt reliées aux dons de la terre – plantes et animaux locaux ainsi qu’herbes et champignons sauvages.

 

 

Un des ingrédients typiques de la cuisine d’Ombrie est la truffe, noire ou blanche, qu’on récolte partout dans la région, mais surtout à Norcia, près de la chaîne des Appennins. La truffe noire (qu’on entend encore appelée « le diamant noir »), est présente dans beaucoup de plats, sur des pâtes, avec des œufs ou de viande, dans des crèmes ou conservée. On vous recommande de ne pas rater le pecorino tartufato – du fromage dans lequel on insère des truffes noires, un vrai délice!

Lentilles Si beaucoup de plats d’Ombrie sont faits à partir de légumes, accompagnées de plantes aromatiques locales, la plupart des plats typiques d’Ombrie font us aussi de la viande. Il faut commencer par les lenticchie di Castelluccio con salsicce, un ragoût avec des lentilles qui se cultivent a Castelluccio, très fameuses pour leur saveur particulière, avec des saucissons.

Les lentilles de Castelluccio sont assez petites, mais, gardées une demi-heures dans de l’eau avec des condiments elles tendent à acquérir les arômes de ceux-ci, qui s’ajoutent à leur goût rappelant les noix – ajoutez à ça l’arôme des saucissons et vous aurez un plat des plus délicieux. Si vous voulez visiter Castelluccio ne manquez pas de voir les champs de lentilles – ici, on pratique depuis la nuit des temps une agriculture responsable (sur trois années, on cultive sur les plaines des lentilles, du grain et, la troisième année on laisse les champs en pâture, pour respecter les rythmes de la terre elle-même).

Les amateurs de poisson pourront se délecter d’un autre plat typique de la région, le regina in porchetta, de la carpe avec un sauce de fenouil. Pour ce plat, on utilise des carpes très belles péchées dans le lac le plus important de l’Italie, le Trasimeno, qui vaut, lui aussi, un détour si on décide de visiter l’Ombrie.

Ceux qui préfèrent la volaille pourront déguster les fameux piccioni all spiedo, un plat de pigeons au four qui se rencontre aussi à Venise. Mais l’ingrédient principal des plats à viande d’Ombrie est sans doute le porc. Ceux qui visitent Norcia, outre les truffes, trouveront ici une grande variété de produits typiques qui utilisent la viande de porcs élevés avec une nourriture très saine incluant des plantes et herbes locales. La prouesse des habitants de Norcia dans l’élevage et la mise à mort des porcs est renommée, et ce n’est pas pour rien que le terme italien pour boucher soit celui de norcino.

Prosciutto Norcia On trouve nombre de plats de porc uniques à cette région, dont le Barbozzo, des morceaux de joues de porc conservées avec du sel et du poivre, et les Mazzafegati, des saucissons qui contiennent des morceaux de foie de porc, qui ont beaucoup de variantes, dont celle douce, qui contient des pelures d’oranges, des raisins et du sucre. Autres plats sont les Budellacci, des intestins de porc conservés à l’arôme de fumées de fenouil et de l’ail et grillés, le Capocollo, un saucisson avec beaucoup d’ail et de poivre, et le fameux Prosciutto di Norcia, un jambon typique qui bénéficie d’un label DOP. Typique aussi pour la région est le porchetta un cochon de lait rôti entier avec des herbes, de l’ail et du poivre.

 

Ces plats peuvent être dégustées seulement en Ombrie, donc ceux qui visitent cette région auront beaucoup de surprises culinaires à découvrir. Les ingrédients qu’on utilise ici sont toujours locales (y compris l’huile l’olive, dont la variété locale est inconsidérée une des meilleures de toute l’Italie), ce qui ajoute aux saveurs de chaque repas et de chaque saison.

 

Les vins de cette région peuvent accompagner chaque repas. Le vin le plus renommé est sans doute l’Orvieto, vin blanc des Papes et des princes, par le passé. Autres vins typiques à déguster sont le Montefalco Sagrantino et le Torgiano Rosso, deux vins rouges assez connus mondialement, mais aussi des variété locales, comme le Vin Santo, qui abondent et qu’on trouve rarement au-delà la région.

Ceux qui visitent l’Ombrie auront donc l’intérêt d’explorer la cuisine locale: ils trouveront des plats très sains, produits par des méthodes qui respectent l’environnement, les produits et le consommateur, et ils auront la chance d’explorer des goûts qu’on ne trouve qu’ici. L’Ombrie est une région qui invite à la découverte aussi bien ceux qui s’intéressent aux monuments de l’histoire que ceux qui préfèrent la bonne chère.

Alors si vous décidez de partir en Italie, faites un petit voyage en Ombrie, l’endroit vous charmera.

 

Cet article a gentiment été offert par Lingo24, société de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour en savoir plus visitez leur nouveau site suisse: http://lingo24.ch/fr/home.html


Verona in Love 2008

 

Statue de Juliette

« Verona in Love » est arrivée à sa quatrième édition… Cette année encore, la ville de Roméo et Juliette propose l’événement le plus connu en Italie pour fêter la Saint-Valentin avec son compagnon. Un moment unique pour se promener le long des rues de Vérone illuminées, pour visiter la maison de Juliette, pour se relaxer, mais aussi pour profiter d’un week-end en amoureux. 

 

La ville la plus romantique d’Italie ouvre ses portes, pour cette nouvelle édition. Une édition qui propose un programme riche de spectacles, événements, concerts et soirée.

 

Plus d’informations sont disponible sur le site des événements en Italie.


Origine du mot février en italien et Saint-Valentin

Lupercalia Comme beaucoup d’autres bonnes choses, le mot février nous vient du territoire de l’Italie moderne. Ce mot a ses origines dans le mot latin “februum” ou “purification”, et l’histoire de ce mot peut offrir un peu de divertissement à ceux qui souhaitent faire un voyage en Italie pour le jour du Saint-Valentin.

C’est surtout une légende qu’apprécieront ceux qui décideront de partir pour des vacances à Rome et qui pensent visiter le Collis Palatium, lieu ou selon la légende Romulus et Remus ont été soignés et nourris par la louve qui les a maintenus en vie quand ils étaient bébés. Car c’est sur cette même colline qu’était célébrée, bien avant qu’elle soit habité par les fondateurs de Rome, un rituel très ancien, celui de la Lupercalia. C’était un rituel de la vie et de la fécondité, ainsi qu’une occasion de tenir à distance les loups, de plus en plus nombreux et affamés tant que durait l’hiver.

La Lupercalia prenait place chaque année le 15 février, en honneur au dieu Lupercus (nom provenant de lupus, le loup), bien que des sources plus anciennes lient cette tradition aux célébrations en honneur de Faune, dieu des récoltes et des bergers, tout comme Lupercus. On sait que les prêtres de trois ordres – Quinctillani, Fabiani et, plus tard, Iulii nommés Luperci, se réunissaient dans la cave où on pensait que Romulus et Remus avaient été nourris par la louve, le Lupercal (grotte qu’on peut visiter de nos jours, pour sa valeur historique). Ici, ils sacrifiaient des chèvres et un jeune chien, et enduisaient le front de deux jeunes prêtres de leur sang. Après que le sang des bêtes ait été essuyé avec des chiffons enduits de lait, commençait un festin, à la suite duquel les deux jeunes prêtres abandonnaient leurs habits en faveur des peaux des bêtes sacrifiées. Avec le reste de ces peaux, déchirées en lanières, ils couraient à travers la ville, en frappant tous ceux qui étaient sur leur chemin. La coutume disait que les femmes ainsi frappées auraient des naissances faciles, et que celles qui n’étaient pas enceintes le deviendraient dans l’année. Toutes les femmes essayent donc de se placer sur le chemin des jeunes prêtres et d’être frappées par leurs februa – les lanières de peau des animaux sacrifiées au nom du dieu Faune.

Le nom du mois février vient donc du nom de ces morceaux de peau, februa signifiant “ceux qui purifient”. La liaison entre le nom du deuxième mois de l’année et le rituel de la Lupercalia s’est peu à peu perdue, surtout après 496 A.D., quand le Pape Gelasius a interdit cette fête et a introduit dans le calendrier catholique la fête du Saint Valentin, le 14 février. Cette fête gardait des aspects de la célébration romaine, qui, elle aussi, avait une forte liaison avec l’amour romantique: outre la célébration de la fécondité, les jeunes hommes tiraient aussi au sort le nom de la jeune fille avec laquelle ils allaient participer aux danses et jeux du festin de la Lupercalia.

Le nom du mois de février, ainsi bien que la fête du Saint Valentin, ont donc des racines communes dans un rituel romain antique. Ceux qui visitent ces jours-ci Rome et ses environs pourront donc découvrir, outre des trésors de l’architecture romaine, des faits surprenants sur les mots, coutumes et rituels que nous héritons de nos ancêtres.

 

Cet article a gentiment été offert par Lingo24, société de traduction qui
offre des traductions professionnelles. Pour en savoir plus, http://fr.lingo24.com


Article sur la Saint-Valentin en Italie

Saint Valentin Un joli post a été écrit par le service de traduction professionnelles sur le site des événements en Italie

L’article parle de l’origine de la Saint-Valentin, qui était Valentin, ce qu’il a fait et pourquoi de nos jour cette fête dure encore. En réalité , une longue histoire tourne autour de ce Saint, des légendes et des mythes qui varient d’un pays à l’autre.

Le jour de sa mort est associée à la fête si connue désormais dans le monde entier, suite à son vécu, les gens de nos jour s’offrent des chocolats, des souvenirs… des petits ou gros cadeaux.

Enfin pour avoir de plus amples informations sur l’histoire de Valentin regarder l’article posté dans la Saint-Valentin en Italie.

Juste une petite dernière chose, je tiens à vous renseigner des nombreux événements qui ont lieu en Italie pendant cette journée dont la Saint-Valentin en Ombrie à terni, la soirée organisée par La Mia Toscana en Toscane et beaucoup d’autres qui en valent vraiment la peine. Soirées amusantes, soirées romantiques mais surtout en Italie l’on fête le 14 février la Saint-Valentin (fête des amoureux) et le 15 février Saint-Faustino qui en réalité serait la fête des célibataires…… Il faut une fête pour tous!!!!!


Parlons de Vins

Vin

Aujourd’hui j’aimerais vous présenter quelques vins de ma région: les Pouilles.Il faut dire qu’ici, encore nombreuses sont les personnes qui font leur propre vin. Il n’est donc pas rare du tout si vous vous rendez au restaurant (trattorie) que l’on vous serve du vin fait maison.La caractéristique du vin ici est qu’il est très épais, d’un rouge vif. L’on dit quel es Pouilles est la région italienne avec la plus grande production de vins. Aujourd’hui , les Pouilles comptent 25 production de vin DOC dont une bonne partie est produite dans le Salento . Mais la seule qui a vraiment une appellation DOC de réputation internationale est le Castel del Monte.Les vins rouges sont généralement élaborés à partir des cépages locaux Uva di Troia ou Bombino Nero, ainsi que des cépages Montepulciano et Sangiovese. Les blancs sont dominés par le cépage Verdeca, bien que les cépages Bianco d’Alessano, Malvasia, Trebbiano et Bombino Bianco soient également mis à contribution.Fort connu est le Primitivo Vin d’origine des Pouilles, sous un bouquet intense et très parfumé.C’est un vin rouge rubis avec des reflets violets est très harmonieux.Nombreuses en Italie sont les manifestations qui ont lieu afin de promouvoir le vin italien qui commence a être connu un peu partout dans le monde.Parmi ces manifestation il y a le Rome Wine Festival, un évenement en Italie qui aura lieu à Rome du 29 février au 2 mars.Une occasion parfaite pour découvrir les saveurs des vins italien mais aussi l’occasion rêvée pour profiter de faire des vacances dans le Latium e et pourquoi pas de séjourner à prix réduit dans un magnifique Bed and Breakfast de luxe à Rome.Enfin c’était une suggestion!!!!! Moi j’y serais!


12345

Personal Health |
Vive le Pérou! |
Les grands Espaces 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | decouverte de l'Europe
| Mes Voyages en Guadeloupe e...
| aventureecossaisedemag