bons plans pour voyager en Italie


  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 20 novembre 2007

Coutumes, usages et personnages de Noel en Italie

Noel

Quand on pense au Noël, chacun de nous pense à la chaleur de nos maisons, au sapin, à la bonne nourriture et au Père Noël. Apprendre à connaître une culture passe aussi par connaître des coutumes et par comparer ces coutumes aux nôtres. Si le Noël est une fête que tous les chrétiens respectent, les coutumes varient d’un pays à l’autre et la découverte des interprétations de cette fête est, pour certains, aussi intéressante que la découverte des trésors architecturaux ou naturels d’un pays.

On parlera ici des traditions de Noël en Italie et surtout des différents personnages autour desquels ces traditions prennent forme. Cela nous permettra de montrer la diversité de ces coutumes et de nous sentir chez nous si jamais on a l’occasion de passer le Noël dans ce très beau pays.

L’Italie se distingue par l’existence d’une multitude de personnages mythiques qui ont leur fête autour du Noël et on sera peut-être surpris d’apprendre que les petits italiens ne reçoivent pas tous leurs cadeaux au même moment.

Si le sapin de Noël est traditionnellement fait le 8 décembre (fête de l’Immaculée Conception et jour férie en Italie), certains enfants commencent plus tôt que les autres la saison des cadeaux. Ainsi, a Trieste, Goriza ou Bari les enfants reçoivent dans la nuit du 5 décembre des fruits, gâteaux et noix, s’ils ont mis le soir des bottines très propres devant leur maison.

C’est la fête du Saint Nicolas, célébrée aussi en Europe Centrale et Orientale et très importante pour les églises orthodoxes. Le Saint Nicolas, figure très populaire dans beaucoup de pays, est le patron des enfants, ainsi que des étudiants et des voyageurs et il a aussi ses moyens pour punir les enfants pas très sages: ceux-ci, au lieu de gâteaux ou fruits, reçoivent des baguettes de bois, avec lesquelles ils devraient recevoir du Saint une fessée.

Le premier des personnages liés au Noël lui-même est la Sainte Lucie, dont la fête est célébrée au nord de l’Italie le 13 décembre. Certaines régions célèbrent ce jour “les dons de la Sainte Lucie”: Trentino, Friuli Venezia Giulia, La Lombardie orientale et méridionale, Parma, Piacenza et Verona. Ce jour, les enfants doivent écrire une lettre à la sainte, pour lui faire savoir quels cadeaux ils désireraient recevoir, et ils doivent être caches dans leurs lits quant la sainte vient leur apporter leur dû. Ceux qui ont été sages recevront des cadeaux et les autres du charbon – tandis que ceux qui essaient d’épier la sainte recevront un peu de sable de charbon dans les yeux, pour leur effort. Dans chaque famille, on dépose des dons pour la sainte, son petit âne Tobia et, parfois, pour l’assistant de la sainte, Gastaldo. Chaque famille a ses propres cadeaux à faire à ces trois visiteurs – des oranges ou du lait pour la sainte, par exemple et de l’eau ou du sel pour Tobia. Gastaldo reçoit, généralement, du vin.

Sainte-Lucie
La plupart des Italiens, toutefois, attendent le Père Noël le 25 décembre. Il faut toutefois savoir que parfois, même si la date de 25 décembre reste la même, certaines maisons recevront une visite du Gesu Bambino (le Petit Jesus, qui visitait aussi les d’enfants francophones, à partir du XVIeme siècle), à la place du Père Noel bien connu de tous. Le Père Noël nécessite peu de présentation, car tout le monde le connaît. Il porte des habits rouges ou verts, il est connu du monde entier et sa figure joviale est aimée de tous les enfants. Même les habitants des pays ou la religion chrétienne est peu pratiquée le connaissent, car il est largement utilisé comme occasion de donner des cadeaux, de décorer sa maison et de s’amuser en famille. En Italie, il s’appelle Babbo Natale et il semble avoir ses origines dans le culte du Saint Nicolas et dans Julenisse, un lutin des mythes nordiques qui distribuait des cadeaux durant la fête du mi-hiver (“Midtvintersblot”). Le Père Noël ne visite pas depuis bien longtemps les maisons des chrétiens, bien qu’il soit maintenant le personnage le plus populaire du Noël: il est apparu au XIXeme siècle, en Amérique du Nord et a commencé à survoler l’Europe seulement au milieu du XXeme siècle.

père noel
Si la plupart des petits italiens attendent le Père Noël, certains devront attendre un peu plus pour leurs cadeaux. A Rome surtout et dans ses environs, c’est seulement le 6 janvier que ceux-ci arrivent, à la fête de l’Epiphanie. Cette fête est très importante dans certaines régions de l’Italie et elle a donné naissance au personnage de Befana. Befana ressemble à une sorcière et aux anciens temps qui était appelée “stria” (sorcière, mégère). Elle est en général montrée sur un balais, a un châle noir et est couverte de cendres, car, à l’image du Père Noel, elle entre dans les maisons par les cheminées. Elle est souriante, et utilise son balais ainsi bien pour voler que pour nettoyer après elle chez les braves gens qu’elle a visité. Ainsi bien que la sainte Lucia, Befana n’aime pas être aperçue par les enfants, et ceux qui ne peuvent pas contenir leur curiosité recevront un coup de son balai. Elle est attendue avec des cadeaux, comme du vin ou des fruits et du foin pour son âne. Befana apporte des cadeaux aux enfants sages et du charbon pour les autres (bien que de nos jours les enfants reçoivent tous des sucreries en forme de charbon, spécialement fabriquées pour cette fête). La tradition dit qu’elle cherche depuis deux mille ans réparer une erreur qu’elle a faite à la naissance de Jésus: on dit que les trois mages, voulant trouver Jésus, ont demandé à Befana si elle ne connaissait pas le chemin; elle n’a pas pu leur indiquer la voie à prendre, et, après leur départ, elle s’est rendu compte qu’elle aurait dû partir avec eux le chercher. Elle a alors décide de les chercher, et de donner à chaque enfant un cadeau, car il pourrait bien être celui qu’elle cherchait. Dans certaines régions de l’Italie, on brûle aussi une petite image de Befana, la 6 janvier, pour signifier la fin de l’ancienne année et le commencement de la nouvelle.

Befana

Les personnages du Noël en Italie sont donc nombreux et, bien qu’on puisse voir beaucoup de similitudes entre les traditions qui les entourent, il est intéressant de connaître les différences entre celles-ci et d’apprécier la diversité des coutumes à l’intérieur d’un seul pays. Bien plus que la crèche ou le Panettone, ces personnages sont les héros d’un Noël typique en Italie et c’est pour cela qu’il est très beau d’apprendre leurs usages et coutumes.

Pendant cette période de l’année, se promener dans les rues de Rome ou Milan mais aussi à Lecce est magnifique. Nombreuses sont les personnes qui décident de venir fêter le dernier de l’An à Rome et peu sont les logements à Rome disponibles. Mais comme Rome, beaucoup d’autres villes et régions italiennes s’illuminent d’intenses couleurs pendant cette période. La toscane est fameuse pour ses nombreux événement. Les traditions en Toscane sont vraiment exceptionnelles et bien connues.

Cet article a gentillement été offert par Lingo24, agence de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour de plus amples informations : http://fr.lingo24.com/


Personal Health |
Vive le Pérou! |
Les grands Espaces 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | decouverte de l'Europe
| Mes Voyages en Guadeloupe e...
| aventureecossaisedemag