bons plans pour voyager en Italie


  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2007

Les propositions pour Noel et Nouvel-An 2008 à Rome.

Rome

Ce matin, en allumant mon ordinateur je suis allée sur mon blog et j’ai vu une question de Marie qui me demandait quelques informations supplémentaires au sujet des fêtes de fins d’années à Rome. Alors j’ai décidé de résumer en bref les événements les plus marquants pour fêter ce Nouvel-An à Rome cette année 2007-2008.

Inutile de dire que tous les restaurants, les hôtels etc… offrent le fameux Cenone di Capodanno, pour fêter en compagnie mais surtout manger la nuit de Nouvel-An. La majeur partie offre des menus typiques romains pour les touristes qui voudraient goûter à la gastronomie traditionnelle de la capitale.

En ce qui concerne les événements les plus attendus, il est important à mon avis de signaler deux semaines très chouettes pour les couples, les amis mais surtout les famille . Deux semaines où les rues de Rome seront animées par des splendides marchés de Noël. …Parfums, couleurs, les pères Noël qui se promènent dans la ville éternelles… joli spectacle pour tous les enfants qui verront ces merveilleux stands de Noël dans ces rues magnifiques mais aussi pour les grands qui n’auraient pas encore effectués leur achats.
Ces marchés commenceront la semaine de Noel et finiront à la fin de la première semaine de janvier.
Comme chaque année, à Piazza del Quirinale, il y aura le concert de musique classique avec la présence du Président de la Répubblique et une bonne partie des personnes qui font partie du gouvernement italien qui attendront minuit pour fêter tous ensemble la Nouvel Année (franchement, je n’aimerait pas me retrouver là-bas, mais enfin…. il faut quand même le signaler)
Les métros de Rome feront les horaires prolongés pendant la nuit de Saint-Silvestre afin de garantir les déplacement pour les différents concerts qui auront lieu dans les Places.
Pendant cette nuit, les musées de Rome seront ouverts, il y aura différents concerts (rock, musique classique) dans les auditoriums et dans les places les plus fameuses du centre historique.

Nouvel-An à Rome

Généralement nombreux sont les spectacles de feux d’artifices qui ont lieu dans toute la ville. Surtout dans les places, ces spectacles sont offerts par la commune mais aussi grâce aux fonds récoltés par les habitants. Dans les zones périphériques il y a aussi d’autres spectacles de feux d’artifices organisés par des privés.

Les gens se rendent en règle générale à Piazza del Popolo juste en dessous du Pincio, c’est un coin de Villa Borghese. Sur le Pincio il est possible voir un super panorama de Rome, alors les gens en dessous regarde les feux têtes levées.
Dés le premier de L’AN jusqu’à l’épiphanie (6 janvier) je peux vous assurer que c’est la période la plus belle pour visiter Rome, le furie de Nouvel-An passée, tout est calme, merveilleux, plein de lumières et de tranquillité.

En me référant toujours, à la question de Marie, généralement il vaut mieux prendre des Bed and Breakfast à Rome ou des hotels à Rome qui se situe dans le centre. Dans ce guide pour le tourisme en Italie toutes les structures de Rome se situent plein centre.

Ah oui j’oubliais, pour tous ceux qui aimeraient assister à la Messe, le premier de l’An il y a la messe au Vatican avec bénédiction papale, mais il y a un monde fou, même si en réalité c’est un lieux de calme et de paix donc pas de problèmes avec les enfants.

Les meilleures resataurants se situent à Trastevere un quartier de Rome, c’est un peu cher quand meme! A Trastevere, il y a un restaurant qui s’appelle la Parolaccia (vilain mot), il est très connu par ce que en réalité dès que vous passé la porte on vous accueille avec une « Parolaccia », je sais c’est pas très fin  mais il est vraiment très connu. Sinon à Rome il ya beaucoup de Trattorie, on y mange très bien et c’est pas cher.

J’espère avoir répondu à toutes les questions de Marie et à vous tous qui voulez des informations à ce sujet, n’hésitez pas à m’écrire!!!


Coutumes, usages et personnages de Noel en Italie

Noel

Quand on pense au Noël, chacun de nous pense à la chaleur de nos maisons, au sapin, à la bonne nourriture et au Père Noël. Apprendre à connaître une culture passe aussi par connaître des coutumes et par comparer ces coutumes aux nôtres. Si le Noël est une fête que tous les chrétiens respectent, les coutumes varient d’un pays à l’autre et la découverte des interprétations de cette fête est, pour certains, aussi intéressante que la découverte des trésors architecturaux ou naturels d’un pays.

On parlera ici des traditions de Noël en Italie et surtout des différents personnages autour desquels ces traditions prennent forme. Cela nous permettra de montrer la diversité de ces coutumes et de nous sentir chez nous si jamais on a l’occasion de passer le Noël dans ce très beau pays.

L’Italie se distingue par l’existence d’une multitude de personnages mythiques qui ont leur fête autour du Noël et on sera peut-être surpris d’apprendre que les petits italiens ne reçoivent pas tous leurs cadeaux au même moment.

Si le sapin de Noël est traditionnellement fait le 8 décembre (fête de l’Immaculée Conception et jour férie en Italie), certains enfants commencent plus tôt que les autres la saison des cadeaux. Ainsi, a Trieste, Goriza ou Bari les enfants reçoivent dans la nuit du 5 décembre des fruits, gâteaux et noix, s’ils ont mis le soir des bottines très propres devant leur maison.

C’est la fête du Saint Nicolas, célébrée aussi en Europe Centrale et Orientale et très importante pour les églises orthodoxes. Le Saint Nicolas, figure très populaire dans beaucoup de pays, est le patron des enfants, ainsi que des étudiants et des voyageurs et il a aussi ses moyens pour punir les enfants pas très sages: ceux-ci, au lieu de gâteaux ou fruits, reçoivent des baguettes de bois, avec lesquelles ils devraient recevoir du Saint une fessée.

Le premier des personnages liés au Noël lui-même est la Sainte Lucie, dont la fête est célébrée au nord de l’Italie le 13 décembre. Certaines régions célèbrent ce jour “les dons de la Sainte Lucie”: Trentino, Friuli Venezia Giulia, La Lombardie orientale et méridionale, Parma, Piacenza et Verona. Ce jour, les enfants doivent écrire une lettre à la sainte, pour lui faire savoir quels cadeaux ils désireraient recevoir, et ils doivent être caches dans leurs lits quant la sainte vient leur apporter leur dû. Ceux qui ont été sages recevront des cadeaux et les autres du charbon – tandis que ceux qui essaient d’épier la sainte recevront un peu de sable de charbon dans les yeux, pour leur effort. Dans chaque famille, on dépose des dons pour la sainte, son petit âne Tobia et, parfois, pour l’assistant de la sainte, Gastaldo. Chaque famille a ses propres cadeaux à faire à ces trois visiteurs – des oranges ou du lait pour la sainte, par exemple et de l’eau ou du sel pour Tobia. Gastaldo reçoit, généralement, du vin.

Sainte-Lucie
La plupart des Italiens, toutefois, attendent le Père Noël le 25 décembre. Il faut toutefois savoir que parfois, même si la date de 25 décembre reste la même, certaines maisons recevront une visite du Gesu Bambino (le Petit Jesus, qui visitait aussi les d’enfants francophones, à partir du XVIeme siècle), à la place du Père Noel bien connu de tous. Le Père Noël nécessite peu de présentation, car tout le monde le connaît. Il porte des habits rouges ou verts, il est connu du monde entier et sa figure joviale est aimée de tous les enfants. Même les habitants des pays ou la religion chrétienne est peu pratiquée le connaissent, car il est largement utilisé comme occasion de donner des cadeaux, de décorer sa maison et de s’amuser en famille. En Italie, il s’appelle Babbo Natale et il semble avoir ses origines dans le culte du Saint Nicolas et dans Julenisse, un lutin des mythes nordiques qui distribuait des cadeaux durant la fête du mi-hiver (“Midtvintersblot”). Le Père Noël ne visite pas depuis bien longtemps les maisons des chrétiens, bien qu’il soit maintenant le personnage le plus populaire du Noël: il est apparu au XIXeme siècle, en Amérique du Nord et a commencé à survoler l’Europe seulement au milieu du XXeme siècle.

père noel
Si la plupart des petits italiens attendent le Père Noël, certains devront attendre un peu plus pour leurs cadeaux. A Rome surtout et dans ses environs, c’est seulement le 6 janvier que ceux-ci arrivent, à la fête de l’Epiphanie. Cette fête est très importante dans certaines régions de l’Italie et elle a donné naissance au personnage de Befana. Befana ressemble à une sorcière et aux anciens temps qui était appelée “stria” (sorcière, mégère). Elle est en général montrée sur un balais, a un châle noir et est couverte de cendres, car, à l’image du Père Noel, elle entre dans les maisons par les cheminées. Elle est souriante, et utilise son balais ainsi bien pour voler que pour nettoyer après elle chez les braves gens qu’elle a visité. Ainsi bien que la sainte Lucia, Befana n’aime pas être aperçue par les enfants, et ceux qui ne peuvent pas contenir leur curiosité recevront un coup de son balai. Elle est attendue avec des cadeaux, comme du vin ou des fruits et du foin pour son âne. Befana apporte des cadeaux aux enfants sages et du charbon pour les autres (bien que de nos jours les enfants reçoivent tous des sucreries en forme de charbon, spécialement fabriquées pour cette fête). La tradition dit qu’elle cherche depuis deux mille ans réparer une erreur qu’elle a faite à la naissance de Jésus: on dit que les trois mages, voulant trouver Jésus, ont demandé à Befana si elle ne connaissait pas le chemin; elle n’a pas pu leur indiquer la voie à prendre, et, après leur départ, elle s’est rendu compte qu’elle aurait dû partir avec eux le chercher. Elle a alors décide de les chercher, et de donner à chaque enfant un cadeau, car il pourrait bien être celui qu’elle cherchait. Dans certaines régions de l’Italie, on brûle aussi une petite image de Befana, la 6 janvier, pour signifier la fin de l’ancienne année et le commencement de la nouvelle.

Befana

Les personnages du Noël en Italie sont donc nombreux et, bien qu’on puisse voir beaucoup de similitudes entre les traditions qui les entourent, il est intéressant de connaître les différences entre celles-ci et d’apprécier la diversité des coutumes à l’intérieur d’un seul pays. Bien plus que la crèche ou le Panettone, ces personnages sont les héros d’un Noël typique en Italie et c’est pour cela qu’il est très beau d’apprendre leurs usages et coutumes.

Pendant cette période de l’année, se promener dans les rues de Rome ou Milan mais aussi à Lecce est magnifique. Nombreuses sont les personnes qui décident de venir fêter le dernier de l’An à Rome et peu sont les logements à Rome disponibles. Mais comme Rome, beaucoup d’autres villes et régions italiennes s’illuminent d’intenses couleurs pendant cette période. La toscane est fameuse pour ses nombreux événement. Les traditions en Toscane sont vraiment exceptionnelles et bien connues.

Cet article a gentillement été offert par Lingo24, agence de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour de plus amples informations : http://fr.lingo24.com/


Où fêter votre Nouvel-An à Rome

Villa Tea

 

Étant donné que vous avez été nombreux à me demander des informations à propos de soirées où pouvoir fêter Nouvel-An à Rome, aujourd’hui je vous propose un super endroit où pouvoir fêter Nouvel-An à Rome.

C’est un superbe casal dans les campagne romanes entièrement restructuré avec de magnifiques jardins .

Ici, il sera possible passer une nuit magique, inoubliable. Villa Tea est immergée dans une nature magnifique dans le parc de Villa Appia Antica dans un scénario à couper le souffle.

Villa Tea organise cette année une superbe soirée pour fêter tous ensemble Nouvel-An 2008 à Rome, s’amuser et pourquoi pas faire un bref séjour à Rome.

Toute la nuit, il sera possible danser avec la musique elttro, happy house, funky mais aussi avec de la musique commerciale année 70 et 80, boire d’excellents drinks (aussi sans alcool).

Au programme:

  • Open Pasta
  • Open Bar

toute la nuit pur ceux qui ne voudront pas danser il y aura

  • 3 salles pour trois différents types de musique
  • 6 dj

Pour participer à cette soirée il faut effectuer une prénotation

Prix:

A partir de 22.00 heures

100.00 euro

  • avec buffet
  • open pasta
  • open bar

Ou alors toujours à partir de 22.00 heures

120,00 euro

  • buffet privé
  • open pasta
  • open bar
  • fauteuil réserver pour toute la nuit,
  • fruit et champagne (1 bouteille pour 4 personnes)

Pour d’autres informations il faut téléphoner au 0039/ 3204613722



Dénonce dans un supermarché

help.jpg
Je suis rentrée il n’y a pas longtemps d’un supermarché où j’ai fait mes courses avec mon mari et je suis restée un peu étonnée de ce qui c’est passé.

J’étais dans le rayon boisson lorsque j’ai entendu un enfant crier parce qu’il avait pris une boisson et qu’il ne la voulait plus. C’est là que je vois sa mère crier en disant « tu as voulu celle-là et maintenant tu la garde »

Elle n’avait pas l’air tout à fait sure de ce qu’elle disait. Je voyais très bien qu’elle avait l’intention de la changée (la boisson). Du coup qu’est-ce qu’elle décide de faire? Elle goûte la boisson et s’en va (avec la boisson dans les mains).

Son mari arrive et demande ce qui ce passe. Quelques secondes après, le père revient vers le rayon et…… change la boisson avec une autre. (tout à fait normale voyons)

Franchement, je suis restée choquée de voir l’attitude de ce parent.

Enfin je me suis rendue à la caisse, j’ai dis à la caissière ce que j’avais vu en faisant voir la personne qui avait commis ce geste tout à fait crétin et j’ai aussi fais voir la boisson en question qui était consommée mais très bien cachée.

La caissière m’a très simplement remerciée d’avoir eu le courage (si on peu appeler ça du courage) d’annoncer ce qui s’était passé.

En fait, ce n’est pas ce qui c’est passé qui me choque le plus, mais je me demande si des enfants peuvent grandir »normalement et sainement » en voyant ses propres parents se comporter de cette façon.

L’enfant a très bien compris ce qui s’était passé car il devait avoir plus ou moins cinq six ans.

Enfin… j’espère m’etre comportée de la meilleure des façons.

Si vous voulez un conseil… faites attention à ce que vous achetez!

 

Bonne soirée et bon samedi soir à vous tous!

 


Les mots à savoir lorsque vous partez en Italie

Voici la liste de quelques mots importants lorsque vous vous rendez e Italie

Cette liste de mots appartient à la vie de tous les jours, j’essaierai pas la suite de vous renseigner sur les mots à savoir lorsque vous serez au restaurant ou dans un bar. Si vous souhaitez savoir autre chose ou meme quelques traductions en Italie faites-moi savoir emoticone

 

Italien Français
Buongiorno Bonjour
Buonasera Bonsoir
Arrivederci Au revoir
Ciao Salut !
Buonanotte Bonne nuit
Si Oui
No Non
Grazie Merci
Scusi Excusez-moi
Per favore S’il vous plaît
Prego Je vous en prie
Sono francese Je suis français(e)
Il bagno Les toilettes

 


L’italie et ses dialectes; histoire des dialectes en Italie

L'italiens et ses dialectes 

L’histoire de l’Italie et, par conséquent, celle de l’italien, est longue est assez troublée. Ceux qui ont effectuer des des voyages en Italie se sont certainement rendu compte du fait que, dans certaines régions, leur connaissance de l’italien ne leur permet presque pas de comprendre les conversations des gens du lieu, ou de mener des conversations avec ceux-ci. Ce fait, les a probablement fait se demander si les Italiens sont vraiment un peuple monolingue.  Le concept d’une Italie unie en un état moderne est relativement nouveau, son évolution portant ses fruits seulement entre 1831 et 1871.

Sous les romains, “Italia” était une région bien circonscrite, au sein de l’Empire, mais après la chute de cet empire elle s’est fragmentée en un nombre de petits états et a é le sujet des colonisations des grands empires avoisinants, comme la France, l’Espagne et l’empire Austro-Hongrois.   Si la langue officielle en “Italia” des romains était, bien sur, le latin, il  existaient là aussi des influences culturelles antérieures qui menaient à des variations dialectales du latin dans chaque région.

  • Au nord, on a trouvé des influences celtiques;

  • Au centre étrusques;

  • Au sud il y avait une influence grecque

   Après la chute de l’Empire Romain, ces variantes du latin parlé se sont cristallisées en divers dialectes et l’influence des colonisations étrangères a mené à la formation de langues locales dans chaque province – tandis que les langues officielles étaient celles des colonisateurs, ou, dans les états italiens indépendants, le latin.   Les premières traces de ce qu’on peut appeler “l’italien moderne” ont é retrouvées au début du 14eme siècle, combinant le dialecte Toscan avec les langues du sud de l’Italie, mais ce corpus s’est perdu, pour être retrouvé au 16eme siécle. A ce moment, on désirait établir une langue nationale, pouvant être utilisée aussi bien dans ses formes écrite et parlée. Ces efforts ont mené à la publication, en 1612, du premier dictionnaire d’italien  Cependant, malgré ces efforts, les dialectes régionaux sont restés largement utilisés par les populations locales jusqu’aux années 1950. Avant cette période, les dialectes ont é largement utilisés, notamment par ceux qui ne pouvaient pas se permettre une éducation formelle, ou bien qui ne sentaient pas le besoin d’ apprendre l’italien ,la langue nationale, car ils ne quittaient pas leur région.    Après la Deuxieme Guerre Mondiale, cependant, la langue nationale a touché de plus en plus de personnes, grâce à l’universalisation de l’éducation et au développement de la tévision. Tandis que de plus en plus de personnes apprenaient à utiliser la langue nationale, un stigmate est apparu au sujet des langues régionales, leur utilisation étant associée à un statut social inférieur.    Les dialectes sont tout de même très présents dans l’Italie d’aujourd’hui. Il faut noter toutefois que tous ces dialectes sont, en fait, des dialectes du latin et non pas de l’italien moderne et, de ce fait, on peut les considérer des « langues véritables ».    Ces variations linguistiques régionales doivent parfois être prises en compte par les entreprises voulant s’établir ou faire des affaires en Italie. Mais tout problème linguistique peut être aisément résolu grâce à des traducteurs des dialectes locaux. Ces considérations nous font tout de même nous demander, comme on l »a fait au début de cet article: ESC-CE QUE LES ITALIENS SONT VRAIMENT UN PEUPLE MONOLINGUE? L’histoire semble indiquer la contraire! 

Cet article a gentillement été offert par Lingo24, agence de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour en savoir plus, http://www.lingo24.com/


Personal Health |
Vive le Pérou! |
Les grands Espaces 2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | decouverte de l'Europe
| Mes Voyages en Guadeloupe e...
| aventureecossaisedemag